Musique
Español
logo
loupeAugustine

La Bienheureuse Marie-Catherine de Saint-Augustin

loupeAugustine

Monument érigé en l'honneur de Marie-Catherine de Saint-Augustin

loupe

Actualités

25e anniversaire de la béatification de Marie-Catherine de Saint-Augustin
Une messe a été célébrée le 8 mai 2014 à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec à cette occasion.

 

Nos origines

Catherine de Saint-Augustin, co-fondatrice de l’Église canadienne

L'œuvre hospitalière comptait déjà neuf ans quand Marie-Catherine de Saint-Augustin, cette jeune religieuse joignit les rangs des pionnières. Elle avait alors 16 ans. Son zèle intarissable au pays des croix dura vingt ans. Elle décède le 8 mai 1668, en réputation de sainteté, sa vie, toute simple, cachait une âme comblée de grâces extraordinaires. Marie-Catherine de Saint-Augustin fut regrettée de toute la population de la Nouvelle-France. On la compte parmi les Fondateurs de l'Église canadienne.

Ceux et celles qui l'ont connue de près affirment qu'elle était sereine, ouverte, semeuse de joie et qu'elle se manifestait une femme forte qui regardait la vie bien en face et sans peur. Sens critique, fermeté et tendresse s'harmonisaient chez cette religieuse pour composer une personnalité attachante et remplie de ressources. Aussi lui a-t-on confié des charges importantes : l'économat, la responsabilité des malades et du personnel soignant, la formation des novices.

Dans ce pays Marie-Catherine de Saint-Augustin s'est donnée totalement, elle a joué un rôle de premier plan. Elle tenait au Canada par toutes les fibres de son être. Le chanoine Groulx affirme : « Certes, toutes les grandes âmes de son temps dans la colonie, tous les fondateurs de l'Église en Nouvelle-France ont donné leur vie pour leur pays d'adoption. Mais je n'en sais pas, qui, autant que l'hospitalière de Québec, ait porté dans son esprit, la pensée obsédante du Canada, lui ait offert plus amoureusement ses prières et ses labeurs, s'y soit attachée, rivée par des liens plus solennels ». Déjà, à son départ de France, elle avait fait vœu de mourir en terre canadienne si Dieu le voulait. Et quand les Iroquois menacent d'exterminer la colonie, elle renouvelle ce vœu précisant que, même si toutes les religieuses retournaient en France, elle voudrait demeurer seule au Canada pour servir les pauvres et les malades du pays.

Catherine de Saint-Augustin est considérée co-fondatrice de l’Église canadienne, elle apparaît comme une hospitalière de chez-nous, une héroïne de la charité qui appartient à notre patrimoine de sainteté, si on peut s’exprimer ainsi.  Elle est reconnue « Vénérable » par Rome le 9 mars 1984, les Saint Père Jean-Paul II l’a proclamée « Bienheureuse » le 23 avril 1989.